• Économie | Quand leurs dettes vont trop loin

    Économie | Quand votre dette va trop loin

    Photo © Y.Marchand et R. Meffre.

    C'est à Detroit, aux États-Unis, que 150 000 habitants réclament un accès à l'eau potable en faisant appel à l'ONU. En effet, la ville en faillite aurait commencé à couper l'eau à tous ses habitants ne pouvant plus régler leurs factures. La première puissance mondiale aux allures d'un pays du tiers monde, une situation totalement aberrante.

     Une ville qui tente de se relever.

    Quelques temps à peine se sont écoulés après la déclaration de la ville de Detroit à propos de son échec économique. Aujourd'hui la ville peine à se reconstruire malgré ses efforts désespérants, aggravant au passage la situation de ses résidents.

     Des habitants submergés de dettes.

    Victimes de cette chute économique et submergés de dettes, les habitant ne sont plus en capacité de régler leurs factures. Alors quand la ville décide de couper l'eau potable pour facture impayée, c'est un véritable signal de détresse que décident de lancer les habitants de la ville.

    « Nous demandons au rapporteur spécial de l’ONU d’expliquer au gouvernement américain que le droit à l’eau de ces habitants a été violé », a déclaré une militante.

     Une situation aberrante pour la première puissance mondiale.

    Comment peut-on expliquer une situation aussi précaire dans un pays aussi riche ? Pratiquement au même moment, Barack Obama demande au Congrès d’autoriser un budget de 500 millions de dollars pour armer l’opposition syrienne. L'investissement sur la protection du précieux pétrodollar semble, lui, être une préoccupation majeure depuis déjà plusieurs années.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :